Lectures et films conseillés

Dédicace à Laragne le samedi 5 août prochain – Librairie “Route du Sud” 9 avenue de Provence.

Titre du livre : “Superdévoluy – l’épopée d’une invention collective”. Auteur : André Borel.

André Borel est un fils du Dévoluy, berger et moniteur de ski.
Il a anticipé et accompagné le développement de ce Pays de Bure.
Il livre un ouvrage richement illustré qui retrace l‘aventure de cette région, des pionniers bâtisseurs qui ont œuvré pour la naissance de la station de ski qui a vu le jour il y a 50 ans.

Vous trouverez tous les détails en cliquant sur l’affiche ci-dessous :

Affiche Borel Superdévoluy web 

Film :   « La Vallée des loups » : de la quête de l’aigle à celle du loup

Après le magnifique film intitulé “Vertige d’une rencontre”, Jean-Michel Bertrand nous avait emmené à la rencontre de l’aigle royal dans la vallée du Champsaur. Ce film avait été projeté en décembre 2015 lors de la soirée “cinéma” de la Fraternelle. Ce même auteur récidive avec un film consacré cette fois à la rencontre des loups sauvages dans leur milieu naturel. Après trois années passées sur le terrain à bivouaquer en pleine nature par n’importe quel temps, le réalisateur parvient à remonter la piste des loups. Petit à petit, il observe, se rapproche et finit par se faire accepter par la meute. Contre toute attente les prédateurs magnifiques offrent alors un peu de leur intimité à ce drôle de personnage. Mais le film pose aussi la question des limites de cette intimité. La durée de ce film est d’une heure trente et il est sortie dans les salles le 4 janvier dernier. Nul doute qu’il y aura une version DVD à court terme ce qui nous permettra de passer une nouvelle soirée “cinéma” avec un film enchanteur.

Dictionnaire biographique des Hautes -Alpes, de Georges Dioque,  Ed. Société d’Etudes des Hautes –Alpes, 481 pages, Gap, 1996.

Grâce à notre ami Georges Dioque, les Hautes-Alpes sont dotées d’un tel dictionnaire, relativement rare. Véritable somme historique, cette œuvre témoigne du fort attachement de l’auteur au pays alpin, tout autant que d’une très vaste érudition et d’un travail certainement considérable. L’ouvrage nous livre, selon un classement alphabétique, la biographie de près de 3000 personnages qui, selon sa définition, « ont joué un rôle dans la vie de nos Alpes ou qui ont fait honneur hors de chez nous à leur première patrie : la nôtre ».

Cet ouvrage constitue un outil remarquable pour les chercheurs et spécialistes ainsi que pour tous ceux qui manifestent curiosité, intérêt et affection pour notre « petite patrie ». Le but de l’auteur est de montrer que le département ne fut pas, au long de son histoire, un lieu isolé et fermé, mais au contraire un lieu de passage et d’échanges. Un objectif pleinement atteint.

Les biographies de personnages sont associées à un riche système de classification pour en faciliter la recherche et l’utilisation : index, repères, lexiques, terminologies (par exemple héraldique), chronologies, glossaires, bibliographies, tableaux historiques, etc. Ces personnalités sont classées par période historique, origine géographique, domaine d’activités, etc. On y trouve aussi, par exemple, la liste des familles les plus marquantes, celle des 221 préfets et sous-préfets depuis 1800, des 195 archevêques et évêques depuis l’an 360, des centaines de signataires des cahiers de doléances, des quelques 200 auteurs – et de leurs œuvres – portant sur le département, etc. On y trouve, hélas, bien peu de femmes (treize seulement pour des milliers d’hommes), mais il faut en faire grief à notre société patriarcale, et non à l’auteur, qui se désole de les voir « exclues de l’histoire ».

                                                                                                                                           (Jean-Pierre Pellegrin)

 

Chorges : Au pays caturige. Histoire bimillénaire de Chorges, de Georges Dioque, Ed.Société d’Etudes des Hautes-Alpes, Gap, 1980, 1984, 2007.

Un livre d’histoire aussi foisonnant ne saurait se résumer. Disons simplement que la troisième édition n’a rien perdu de ses motivations affectives d’attachement au pays et aux racines familiales, que soulignaient les éditions précédentes antérieures de plus de vingt ans , et qu’elle a cependant doublement profité de la poursuite par Georges Dioque de ses recherches personnelles et de la consultation de travaux d’érudition historiques, archivistiques et philologiques, parmi lesquels Les Burgondes, nos ancêtres (1998) de Louis Gondre, membre éminent de la Fraternelle.

Au fil des 135 pages de l’ouvrage, le lecteur, dès l’abord guidé par un tableau très précis de « repères chronologiques » (p. 9 à 12), parcourt environ 2500 ans d’une histoire locale en lien étroit avec l’histoire régionale et nationale. De l’implantation des Caturiges en pays ligure (vers 400 avant J.C.) à l’actualité contemporaine de Chorges (essor démographique, touristique, industriel ou technologique, bien qu’on déplore l’absence d’un collège et la mise en sommeil du Club sportif), se déroulent toutes sortes d’événements qui mettent au premier plan des peuples (Caturiges, Romains, Burgondes, Sarrasins, …) ou des individus, grandes figures (le futur Louis XI, François 1er, Lesdiguières, …) et acteurs centraux du devenir et de l’identité de la ville ( le révolutionnaire Nicolas Allemand, le résistant Martin Brun, le capitaine Félix Dioque, l’écrivain Roux-Parassac, …). Les heures les plus sombres, faites d’incendies, de pillages, d’une épidémie de peste noire, de guerres et de conflits, ne réussissent pas à obscurcir des lieux d’émerveillement, comme la création du lac de Serre-Ponçon.

Pas d’histoire événementielle sans histoire linguistique, et le livre ne manque pas de rappeler aussi les caractéristiques du parler de Chorges, les racines gauloises du toponyme et la liste authentifiée des plus anciens patronymes.

La Fraternelle avait programmé, en août 2010, une visite des monuments de Chorges, moins nombreux qu’on ne s’y attendait. Le livre de Georges Dioque leur restitue la profondeur et la complexité de vestiges rares et fragiles d’un trop riche passé.

                                                                                                                                                                           (Anne-Marie Garagnon)

 

Hannibal & la traversée des Hautes-Alpes : la fin d’un dogme, par Robert Fabreguettes,  distribué par les Editions Rambelaid.

Description :

La remise en cause des itinéraires de passage d’Hannibal en milieu Alpin et la traversée révélée par les textes anciens.

Cet itinéraire haut-alpin , s’appuie sur des constatations de terrain concordant avec la réalisation des incidents rellatés par Polybe et Tite-Live, est corroboré par des textes d’autres auteurs antiques, permet de remettre en ordre le déroulement de cette épopée alpestre, déroulement malmené par ces deux historiens.
Dépot légal 2014 -248 pages en 21X29,7.
39 € frais de port compris :Editions Rambelaid – 4 Lotissement Pré Vescal – 05000 Rambaud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *